Depuis qu'elle s'est produite voilà cinq jours, la scène fait les beaux jours des sites italiens et crée un léger sentiment de malaise dans la sphère religieuse romaine. Un homme a en effet fait parler de lui en défilant nu (avec un sac à dos et des chaussures, tout de même) dans la célèbre basilique Saint-Pierre, à Rome.

"Chers frères et soeurs : je suis du Brésil" !

Après être entré habillé dans l'édifice religieux, Luis Carlos Giampaoli s'est caché dans un coin de la basilique, s'est déshabillé, avant de s'engager en tenue d'Adam devant la foule et de leur réciter des litanies religieuses, après s'être ainsi présenté : "Chers frères, chères soeurs : je suis du Brésil".

Le défilé ne dure cependant pas bien longtemps. Alors que les badauds ont dégainé les téléphones portables pour filmer l'événement, deux agents de sécurité interviennent pour maîtriser l'exhibitionniste et lui font quitter les lieux manu militari.

"Cherubino" interné

Les autorités vaticanaises, qui se sont saisies de l'enquête (!), ont décrit Giampaoli, 44 ans, comme particulièrement "dérangé". De quoi amener celui qui se surnomme "Cherubino" – une référence aux angelots dénudés qui figurent sur bien des représentations religieuses artistiques de la cité du Vatican – à être interné dans un hôpital psychiatrique.

Interrogée par des médias brésiliens, sa famille s'est dite "profondément choquée" et "attristée" par l'action de Giampaoli. Le pape, en revanche, n'a pas fait de commentaire. Pourtant, Giampaoli a fait un passage tout près de sa place réservée pour les sermons.

LE FAIT DIVERS D'HIER >> La cavalière mange son cheval et se fait accuser de barbarie