Metronews a fait le tour de la presse et vous livre le fait divers du jour...

Un grand moment de solitude. Voilà ce qu'a dû vivre un homme à l'identité inconnue après l'intervention de pompiers à son domicile de Newport, dans le Sud du pays de Galles. Le Daily Mirror se fait l'écho d'une histoire durant laquelle les soldats du feu n'ont pas été appelés à la rescousse pour maîtriser un incendie, mais pour prodiguer de drôles de premiers soins. En arrivant sur place, ils ont en effet écopé d'une mission des plus délicates : ôter de l'anus de celui qui avait composé le numéro d'urgence 999 un porte-papier toilette. Oui, vous avez bien lu, un porte-papier toilette.

L'homme aux pratiques pour le moins insolites a ensuite reçu un traitement médical. En plus de quelques conseils judicieux de la part des pompiers pour éviter pareille mésaventure. Un incident sur lequel revient un membre de la branche galloise du syndicat Fire Brigade Union sous couvert d'anonymat. "On a affaire à des choses farfelues. Parfois, quelqu'un vous raconte une histoire et vous vous dites : 'on ne peut pas faire plus fou', confie-t-il. Pour être honnête, si je me retrouvais dans pareille situation, je ne voudrais pour rien au monde voir débarquer un équipage entier de pompiers !"

50 nuances de Grey ou le fléau des menottes

Cette intervention peu banale est pourtant loin d'être isolée. Début octobre, le tabloïd britannique faisait état de l'aide apportée par des pompiers à un homme qui s'était coincé le pénis dans un grille-pain, un autre s'étant illustré avec un aspirateur. Ces trois dernières années, les soldats du feu londoniens ont par exemple été appelés 18 fois pour des cas de têtes d'enfants coincées dans des cuvettes de toilette ou à 9 reprises pour aider des hommes à retirer des anneaux vibrants de leur pénis. Plus fréquent encore, le "Fifty Shades of Grey effect" a conduit les pompiers à libérer 79 personnes prisonnières de menottes érotiques.

Autant de péripéties qui font sourire. Dave Brown, officier du London Fire Brigade, n'est pas tout à fait du même avis. "Certains incidents pour lesquels nos pompiers sont appelés pourraient être évités avec un peu de bon sens, constate le gradé. J'aimerais rappeler que le 999 est un numéro d'urgence et devrait être utilisé uniquement en tant que tel. Quand les pompiers interviennent sur ce genre de choses, ils ne sont du coup pas disponibles pour des personnes confrontées à de vraies situations d'urgence." Moins marrant, le coût pour le contribuable quand on sait qu'une intervention de pompier revient à un minimum de 350 euros et que ces interventions hors-norme représenteraient donc la coquette somme de 455.000 euros.