Metronews a fait le tour de l'actualité internationale et vous livre le fait divers du jour…

Leurs ébats ont tourné au drame à cause d'un cucurbitacée. Un Allemand de 46 ans risque de passer les cinq prochaines années de sa vie derrière les barreaux pour avoir causé la mort, lors d'une séance de batifolage, de sa maîtresse, étouffée par un concombre.

Quatre bouteilles de vin

L'homme, originaire de Mannheim, dans le sud-ouest de l'Allemagne, avait profité de l'absence de son épouse et de sa fille pour faire venir sa maîtresse à son domicile, rapporte le quotidien Bild. Avant de se livrer à des ébats dans le bureau de monsieur, les deux avaient vidé quatre bouteilles de vin et avaient commencé à attaquer le schnaps.

Lors de son procès, le quadragénaire a expliqué qu'ils avaient régulièrement recours à différents sex-toys, dont des godemichés, relaie également le Daily Mirror. Et qu'il leur arrivait aussi de faire preuve d'inventivité avec des carottes ou des courgettes. Mais ce jour-là, faute d'objet adéquat, les amants avaient opté pour un demi-concombre, qui traînait dans le réfrigérateur. Lors des préliminaires, ils avaient alors commencé à jouer avec ledit légume et l'homme l'avait ensuite enfoncé très profondément dans la gorge de sa maîtresse.

Il nourrit son chien et fume une cigarette

Mais l'action avait été interrompue par de la fumée s'échappant de la cuisine. L'homme avait oublié un morceau de viande qu'il avait commencé à faire cuire pour son chien. Il s'était alors rué dans la cuisine pour couper le gaz. Il avait ensuite pris le temps de nourrir son fidèle compagnon et de fumer une cigarette sur le balcon.

Lorsqu'il était retourné dans le bureau, sa compagne gisait sur le sol, inconsciente. Il avait eu beau essayer de retirer des morceaux de concombre de sa gorge, sa partenaire était déjà tombée dans le coma. Les secours n'avaient pas réussi à la sauver et elle était décédée à l'hôpital. Le procureur l'a accusé de négligence. L'homme attend désormais le jugement pour être fixé sur son sort.

LE FAIT DIVERS D'HIER
>>
La prof soudoyait ses élèves pour coucher avec eux

ENVIE D'UNE BONNE NOUVELLE ?
>>
Une caissière apprend le langage des signes pour communiquer avec un client sourd