Un accès de colère et voilà les parties génitales d'un petit garçon de six ans déchirées. Pour réprimer l'attitude de son enfant, Jennifer Marie Vargas a utilisé une technique bien particulière afin de le punir.

Dans un accès de colère, elle a donc saisi les testicules du bambin, avant de les tourner et de les tirer. Conséquence : la peau du scrotum s’est déchirée sur quatre centimètres. Et pour prolonger l'horreur, la mère a tenté de réparer les dégâts en collant la peau avec de la glue… extra forte.

Elle risque dix ans de prison

Plusieurs agents de police ont même affirmé aux médias américains que Jennifer Marie Vargas avait admis "avoir tiré de toutes ses forces", parce qu'elle était en colère contre son fils. Autre détail : l'enfant souffre aussi de blessures au pénis.

En rentrant du travail, c'est le mari, un marine basé à San Antonio, qui a alerté les secours après avoir découvert sa progéniture en larmes. Sa femme, elle, risque dix ans de prison. Après avoir lu cette histoire de mère castratrice, une bonne fessée ne choquera plus personne.