Metro a fait le tour de la presse et vous livre le fait divers du jour...

Ils ont trouvé la mort au paradis. Kathreen Ricketson, une Australienne de 41 ans, et son mari Robert Shugg, 48 ans, sont morts sous les yeux de leurs enfants alors qu'ils exploraient à la nage la barrière de corail, un lieu paradisiaque au large des côtes à l'ouest de l'Australie. Le jeune Orlando, 10 ans, et sa sœur Otilija, 13 ans, ont assisté, impuissants, à la noyade de leurs parents depuis la plage.

La famille parcourait le pays pendant une année sabbatique. La mère, qui se présente sur son blog comme "blogueuse et auteur", souhaitait raconter cette aventure dans un livre, "Family Road Trip". Kathreen y écrit qu'elle souhaitait ainsi partir "loin de tout" et enrichir le "développement personnel" de sa famille. Leur voyage durait depuis quatre mois, et tout se passait pour le mieux, la mère de famille publiant régulièrement les photos de ce bonheur partagé en famille sur son blog. Un bonheur qui prendra fin brutalement ce mercredi après-midi.

Les enfants ont tout fait pour sauver leur mère

Il était un peu plus de 14 heures, selon les médias locaux, quand les parents décident d'aller contempler, équipés d'un masque et d'un tuba chacun, les fonds marins de la fameuse barrière de corail, près des récifs de Ningaloo. Leurs enfants patientent sagement sur la plage de sable fin, au soleil, accompagnés d'autres campeurs. Environ 45 minutes plus tard, ils aperçoivent les corps inertes de leurs parents, flottant dans l'eau turquoise, la tête vers le bas. "Ils ne répondaient pas aux cris des gens sur la plage", écrit The Australian.

Les enfants s'agitent, et finissent par aller chercher main-forte auprès des baigneurs pour porter secours à leur mère, qu'ils parviennent à extraire de l'eau. "Les témoins horrifiés ont tout fait pour la sauver, pendant que le corps de son mari sombrait dans l'eau, détaille le quotidien britannique The Daily Mirror. Ils ont essayé de le sortir de l'eau mais son corps a disparu". La dépouille de Robert Shugg n'a toujours pas été retrouvée et les espoirs sont minces, malgré les importants moyens déployés, de le repêcher.

Le corps de la mère de famille ne portant aucune trace de violence, la thèse de la noyade est privilégiée, dans cette zone connue pour ses courants marins particulièrement fort. "Il s'agit vraisemblablement d'un tragique accident", a constaté l'Inspecteur Wood sur place, déplorant "une des pires des situations qu'un enfant puisse connaître". Les deux orphelins ont été immédiatement pris en charge par le Département de la protection de l'enfance qui les ont reconduit à la ville de Perth où des membres de leur famille, venus de Tasmanie, doivent les rejoindre.