Brigitte Lahaie a accepté de "remettre son tablier". L'ex-actrice porno a animé mardi soir la 11e cérémonie des Hot d'or qui renaît après huit ans d'abscence. Destiné à récompenser les meilleurs films, acteurs et réalisateurs de "l'industrie du cinéma pornographique", ce grand rendez-vous du X, créé en 1992 à l'initiative du magazine Hot Vidéo, avait lieu à l'origine en marge du Festival de Cannes.

Mais la crise qui a frappé le milieu du X avait eu raison des célèbres Hot d'or et depuis huit ans, les starlettes n'avaient plus l'occasion de défiler en petite tenue de cuir pour recevoir leur statuette.

Le porno n'est pas sorti de la crise mais l'industrie semble vouloir miser (une dernière fois ?) sur l'ambiance champagne et paillettes. Salle Wagram à Paris, 29 prix ont été décernés à l'issue de votes lancés sur Internet et dans le magazine Hot video qui fête ses 20 ans.

Mais cette fois, il faut faire bonne figure : smoking et robes de soirée exigés.

Voici les principaux Hot d'or du palmarès 2009:
Meilleur film européen : "Billionnaire" de l’Espagnol Alessandro del Mar (studio Private).
Meilleur film français : "Ritual" de Moire Candy (studios Marc Dorcel).
Meilleur film américain : "Pirates, Stagnetti's Revenge" de Joone (Digital Playground)
Meilleur scénario européen : "Billionnaire" de l’Espagnol Alessandro del Mar (studio Private).
Meilleure actrice : Tarra White, d'origine tchèque, également sacré meilleure "performeuse" européenne
Meilleur acteur européen : Choky Ice et Jesse Jane.
Meilleur acteur français : Sébastien Barrio, dans "Blanche, Alice et les Autres".
Meilleure actrice française : Katsuni.
Meilleure starlette américaine: Kayden Kross
Meilleure starlette européenne: Black Angelika
Meilleure starlette française: Angel Summers
Meilleur réalisateur français : John B.Roote.
Meilleur réalisateur américain : Manuel Ferrara.
Meileur réalisateur européen: Alessandro del Mar
 


Hot d'Or d'honneur : Gérard Kikoïne (réalisateur porno qui a débuté sa carrière dans les années 70), Piotr Stanislas (acteur légendaire de l’âge d’or du X). Ovidie, Estelle Desanges et Sophie Bramly ont également été décorées pour la création de leur studio Second Sex, qui confie la réalisation de films X à des femmes