A l'heure des mails généralisés, envoyer une lettre devient de plus en plus cher. Après une augmentation de 2,8 % de ses prix au début de l'année, La Poste a annoncé hier une nouvelle hausse des tarifs des courriers de 3 % en moyenne au 1er janvier 2014.

La hausse touchera notamment les timbres les plus couramment utilisés par les particuliers, dont le tarif minimal s'élève de 3 centimes. Ainsi, la lettre prioritaire passe de 0,63 à 0,66 euro (+4,8%), la lettre verte de 0,58 à 0,61 euro (+5,2%) et l'écopli de 0,56 à 0,59 euro (+5,3%) - pour un pli inférieur ou égal à 20g.

Hausse supérieure à l'inflation

La hausse annoncée dépasse l'inflation, comme le laissait prévoir le plan stratégique 2013-2018. Avec 3%, elle va même plus loin. Car alors que le gouvernement tablait dans son budget sur une inflation de 1,8% en 2013, les dernières prévisions des économistes l'estiment plus proche des 1%.

La Poste justifie cette hausse par l'objectif de "préserver un haut niveau de qualité du service universel". Contacté par metronews, mardi après-midi, le groupe n'a pas donné suite à nos demandes de précisions.