Un terrible glissement de terrain a eu lieu vendredi dans le district d'Argo, situé dans la province pauvre et montagneuse du Badakhshan, après les très fortes pluies qui se sont abattues sur la région. Le bilan est dramatique. Ce samedi matin, le gouvernorat de cette province du nord-est du pays a annoncé que la mort des quelque 2.100 villageois afghans ensevelis sous 100 mètres de boue ne faisait plus aucun doute. "Plus de 2.100 personnes, membres de 300 familles, sont toutes mortes", a dit Naweed, porte-parole du gouverneur de la province.

Le drame semble s'être joué en deux temps, selon les témoignages recueillis sur place. Le vice-gouverneur de la province, Mohammad Baidaar, a en effet indiqué que "le village a été frappé par deux glissements de terrain en l'espace d'une heure". Le premier a touché, en milieu de journée, principalement "des villageois qui se trouvaient dans deux mosquées du village pour la prière du vendredi" et le second a eu lieu alors que de nombreuses personnes étaient venues porter assistance aux victimes.

Plusieurs centaines de personnes secourues

Le bilan pourrait encore s'alourdir dans les prochaines heures, puisque le chiffre de 2.500 morts a été évoqué. Une estimation basée sur les témoignages des villageois. Sur les quelques images disponibles, on distingue une coulée de terre de plusieurs centaines de mètres qui semble avoir littéralement recouvert les maisons situées dans la partie basse du village.

Au moins 400 personnes ont cependant déjà pu être secourues et les recherches étaient en cours pour tenter de trouver d'autres survivants. Des rations alimentaires ont été distribuées aux villageois totalement démunis, a rapporté Mohammad Daim Kakar, le directeur de l'agence afghane de gestion des situations de crise. Ce glissement de terrain intervient après les très fortes précipitations qui se sont abattues ces derniers jours dans la région. Des crues subites ont notamment provoqué, la semaine dernière, la mort d'une centaine de personnes dans le nord du pays.

Le président des Etats-Unis, Barack Obama, a déploré une "terrible tragédie" et proposé l'aide des Etats-Unis. "Nos pensées vont aux habitants en Afghanistan", a-t-il déclaré au cours d'une conférence de presse commune, à Washington, avec la chancelière allemande Angela Merkel.