Il aura fallu un terrible fait divers pour que le débat sur l'avortement reprenne au Chili. A seulement onze ans, Belen, ainsi surnommée pour protéger son identité, est condamnée à poursuivre une grossesse issue d'un viol. La fillette est en effet tombée enceinte après avoir été violée par son beau-père, un homme de 32 ans, qui a reconnu les faits. Autorisé au Chili avant le régime d'Augusto Pinochet, l'avortement thérapeutique a été aboli en 1989 sous la dictature du général. Depuis, ce pays d'Amérique du Sud n'est jamais revenu sur cette interdiction qui ne connaît aucune dérogation, pas même en cas de viol ou de danger pour la mère ou l'enfant.

Le président Piñera "touché" par la fillette

Révélé la semaine dernière, le cas de Belen agite l'opinion chilienne. Des organisations féministes se sont ainsi mobilisées pour la légalisation de l'avortement en cas de viol ou de risques pour la mère. Des personnalités politiques, parmi lesquelles l'ancienne présidente Michelle Bachelet, se sont également prononcées en faveur de cette réforme. Le président chilien, Sebastián Piñera,   s'est lui-même dit "touché" par la situation de la fillette. S'exprimant sur le risque que représente pour cette dernière une grossesse si jeune, le chef d'Etat a notamment déclaré qu'"après 22 semaines de grossesse, s'il était nécessaire de provoquer une naissance prématurée, il faudra suivre cette thérapie, parce que dans notre pays la vie de la mère arrive en premier". La fillette a, pour sa part, affirmé mardi à la chaîne de télévision Canal 13 qu'elle était prête à avoir le bébé.

Politiquement cependant, l'évolution de la loi issue de la dictature apparaît difficile dans un pays où l'Eglise catholique, opposée à l'avortement, possède une grande influence et où le divorce n'a été autorisé qu'en 2004. Une réforme de l'interdiction de l'avortement apparaît d'autant moins d’actualité que le parlement s'est prononcé sur le sujet en avril 2012, consacrant la protection du droit à la vie de l'enfant. Un droit qui dans la législation chilienne prend effet dès la conception.