Le gouvernement russe est-il derrière une gigantesque cyberattaque contre des banques américaines ? Le FBI est sur les dents après la découverte d'attaques informatiques ayant frappé plusieurs établissements bancaires ces dernières semaines. Une information qui n'a été confirmée que mercredi soir : "Nous travaillons avec les services secrets américains pour déterminer l’ampleur des cyberattaques récemment signalées contre plusieurs institutions financières américaines", a ainsi déclaré le porte-parole, du FBI, J. Peter Donald.

Plusieurs gigaoctets de données sensibles dérobées

Peu d'informations ont filtré sur cette gigantesque attaque qui aurait permis de voler plusieurs gigaoctets de données sensibles. Le FBI s'est bien gardé de communiquer le nom des banques concernées, qui seraient entre deux et cinq. Certains établissements ont cependant tenu à rassurer leurs clients : les deux grandes banques new-yorkaises, Goldman Sachs et City Group, ainsi que la première banque américaine en termes d'actifs JPMorgan Chase, ont ainsi assuré ne pas avoir détecté de fraude particulière.

Désormais, les enquêteurs tentent de déterminer d'où a été menée cette cyberattaque et comprendre les motivations des hackers. Selon l'agence américaine Bloomberg, la sophistication et l'ampleur de l’attaque laisserait penser qu’elle émane d’un gouvernement. La suspicion s'est donc tournée vers la Russie, récemment visée par des sanctions commerciales et économiques venant d'Europe et des Etats-Unis dans le dossier ukrainien. Moscou n'a pas encore répondu à ces accusations.