Les enfants sont des éponges. La preuve, ils sont capables d'apprendre plusieurs langues en même temps, pourvu qu'ils soient en contact direct et fréquent avec elles. Selon les scientifiques, cette capacité exceptionnelle d'apprentissage serait même efficiente dans le ventre de la mère. C'est en tout cas ce que laissent croire depuis quelques années plusieurs hypothèses de chercheurs. Des hypothèses que semble corroborer une étude d'une équipe de chercheurs finlandais et néerlandais, publiée le 26 août dernier dans les Proceedings de l'Académie des sciences américaine et relayée par le blog Passeur de Sciences du Monde.fr.

L'expérience qu'ils ont menée est très simple. Une trentaine de couples futurs parents a été sélectionnée. A la 29e semaine de grossesse, quand le système auditif du fœtus se développe, les chercheurs ont demandé à la moitié des mamans de faire écouter au bébé un enregistrement de huit minutes. Les mots "tatata" et "tatota" y étaient répétés des centaines de fois. L'expérience devait être renouvelée 5 à 7 fois par semaine, à la même heure de la journée. En moyenne, estiment les chercheurs, les bébés ont écouté quelque 25 000 fois le mot tatata avant leur naissance.

Un environnement pas trop bruyant pour bébé

Quelques jours après l'accouchement, les nouveaux-nés ont été soumis à un électroencéphalogramme pour analyser les réactions du cerveau à l'écoute des deux mots. Résultats : les bébés testés réagissaient à l'écoute de l'enregistrement, alors que les autres ne témoignaient d'aucune réaction particulière. Pour les chercheurs, ces constatations donnent des clés pour une meilleure compréhension du cerveau d'un nourrisson et comprendre ce que sa mémoire, censée être vierge, a déjà pu emmagasiner dans le ventre de sa mère. Elles montrent aussi que, dès qu'il est capable d'entendre les sons, un fœtus commence à apprendre le langage parlé par celle qui le porte.

Les auteurs de l'étude estiment ainsi qu'il est important de protéger l'enfant à venir d'un environnement trop bruyant, mettant en garde contre "une organisation aberrante des structures centrales de son système auditif, ce qui pourrait par la suite affecter sa perception et son apprentissage du langage." Et pourquoi pas lui faire écouter d'autres langues que sa langue maternelle en guise d'initiation ?