Malgré un budget qui dépasse les 32 millions de dollars, la morgue de Los Angeles est débordée. Selon le Los Angeles Times, pas moins de 180 cadavres seraient actuellement dans les locaux du bâtiment, la plupart dans l’attente d’examens médicaux. Une situation chaotique qui a poussé le médecin légiste en chef à la démission.

"Je n’ai pas eu les ressources nécessaires pour pouvoir effectuer mon travail correctement", a expliqué au quotidien Mark Fajardo. Une déception pour celui qui, à son arrivée dans l’une des plus importantes morgues du pays – 8.500 corps accueillis chaque année – s’était vu assurer l’obtention de crédits supplémentaires.

Plusieurs employés ont préféré partir

"Il est difficile de rendre compte de la situation sur place", a-t-il raconté au journal. Il y a entre 50 et 60 corps actuellement en attente d’examen" par le laboratoire qui, en théorie, essaye d'effectuer ces derniers en moins de 60 jours. Sauf que certains délais sont incompressibles, en particulier les résultats des examens toxicologiques qui peuvent prendre jusqu’à six mois dans cet établissement.

Confrontés à ce quotidien insupportable, plusieurs employés ont préféré partir. Certaines familles des personnes décédées n’ont, pour leur part, jamais pu organiser une cérémonie funéraire. Environ 60.000 personnes meurent chaque année à Los Angeles, la majorité étant traitées par les hôpitaux ou les morgues.