Vous connaissiez peut-être déjà le Global Overshoot day, jour où les ressources de la planète sont épuisées, qui intervient au cours du mois d'août. Mais il existe aussi un jour où l'homme rend hommage à la planète, et c'est aujourd'hui 22 avril que ça tombe.

Un milliard de participants, 190 pays

La Journée mondiale de la Terre a été célébrée pour la première fois le 22 avril 1970, à l'initiative d'un sénateur américain, le démocrate Gaylord Nelson, qui entendait inciter les étudiants américains à sensibiliser leurs proches aux dangers encourus par la planète à cause de nos modes de consommation.

Aujourd'hui globalisé, l'événement est célébré à travers 190 pays par près d'un milliard de personnes, qui s'attachent à promouvoir des politiques et des comportements moins nocifs pour "Mother Earth". Thème de cette année, les villes vertes, la moitié de la population mondiale étant urbanisée.

Le coup de pouce de Google

Si les interrogations persistent quant à son efficacité réelle, nul doute que cette Journée devrait bénéficier d'un coup de pouce médiatique grâce au Doodle que Google lui a consacré.

Six animaux sont affichés successivement au-dessus de la barre de recherche : un couple de macaque japonais, un caméléon masquais, une méduse bleue, un colibri roux, un bousier et un poisson-globe, également connu sous le nom de Fugu.

Peu ragoûtante ou en danger, les espèces présentées par le Doodle semblent vouloir faire comprendre à l'internaute leur importance, quelle que soit leur popularité.