Point d'orgue d'une semaine de mobilisations, marquée par des heurts avec les forces de l'ordre, les anti-mariage pour tous défilent ce dimanche à Paris. En réponse, les soutiens au projet de loi de Christiane Taubira se réunissent également. Deux manifestations pour souligner un peu plus le clivage que le texte, qui doit être voté définitivement mardi à l'Assemblée nationale, crée au sein de l'opinion. Mot d'ordre de la contre manifestation des pro mariage : "stop à l'homophobie". Car la radicalisation, ces derniers jours, de la protestation contre le projet de loi du gouvernement a entraîné de sérieux dérapages. Violences, agressions homophobes, le débat dégénère. Quelque 300 personnes ont été interpellées au cours de la semaine aux abords du palais Bourbon, devant lequel les opposants au mariage homosexuel se sont relayés pour dénoncer le projet de loi.

A priori limitées – aucun car n'a notamment été affrété pour la manifestation pour tous, qui se veut ce dimanche locale et non nationale -, les mobilisations devraient toutefois être particulièrement encadrées par les forces de l'ordre, qui craignent des débordements. Ces dernières semaines, ultras et groupuscules d'extrême-droite se sont greffés à la mobilisation contre le mariage homosexuel, radicalisant une opposition à laquelle ils ont apporté une tonalité nationaliste.

Appel au calme

"Nous voulons une manifestation pacifique et nous rejetons tous les groupes qui s'en prennent directement aux personnes homosexuelles", a déclaré dimanche matin Frigide Barjot, la chef de file de la contestation contre le mariage pour tous. Prévenant d'éventuels débordements, elle a précisé que les militants les plus radicaux n'auraient pas accès au cortège. L'organisation de la manifestation qui doit rallier la place Denfert-Rochereau aux Invalides a fait appel à des "services de sécurité professionnels" pour encadrer la manifestation, a-t-elle fait savoir.

Afin d'éviter tout affrontement, les autorités ont pris soin de mettre de la distance et surtout la Seine entre les deux cortèges. La manifestation contre le mariage pour tous doit quitter la place Denfert-Rochereau, dans le sud de Paris, à 14 heures, pour gagner l'Esplanade des Invalides. Tandis que la mobilisation contre l’homophobie s'élancera de la place de la République, rive droite, à la même heure, pour rejoindre la place de la Bastille (lire notre article).

Bien que les débats sur la loi Taubira se sont clos vendredi, les anti-mariage homosexuel ne désarment pas. Outre la mobilisation de ce dimanche, deux autres manifestations sont déjà prévues, les 5 et 26 mai prochains.