Emotion ce week-end dans les rues de Boston, aux Etats-Unis. Un an après les attentats qui ont coûté la vie à 3 personnes et fait 264 blessés, pas moins de 36.000 coureurs ont participé au marathon, lundi. Un hommage vibrant rendu aux victimes de cette tragédie qui a profondément traumatisé les Américains.

Enquête sur le massacre de 200 civils au Soudan du Sud

L'ambiance s'annonce en revanche plus tendue pour Joe Biden, qui arrive mardi en Ukraine afin de rencontrer les autorités pro-occidentales. La visite du vice-président américain intervient alors que l'application de l'accord de Genève, censé mettre fin à la crise dans l'est de l'Ukraine, semble ardue. Etats-Unis toujours, avec une opération menée au Yémen contre des membres d'Al-Qaïda ce week-end, tuant 68 insurgés.

Au Népal, les sherpas pourraient obtenir gain de cause. Selon le New York Times, le gouvernement aurait accepté la création d'un fonds d'aide, après la mort d'au moins 13 de ces guides la semaine dernière dans une avalanche lors d'une ascension de l'Everest. Le bilan est très lourd également après les attaques menées au Soudan du Sud la semaine dernière par les troupes de l'ancien vice-président sud-soudanais Riek Machar. Plus de 200 personnes ont été tuées, selon la Mission de l'ONU au Soudan du Sud (Minuss) qui a réclamé lundi une enquête sur ce massacre et des poursuites contre les responsables de ces "atrocités".