Sordide découverte dans la cellule de Marc Dutroux la semaine dernière. Lors d'une banale fouille de sa cellule, les gardiens de la prison de Nivelles (Belgique) aurait découvert une cassette VHS. A priori, il s'agirait d'un simple documentaire culturel mais au milieu auraient été intercalées des images explicites d'enfants en tenue légère. Selon plusieurs journaux du groupe belge Sud Presse, cette cassette vidéo serait arrivée dans la geôle de Marc Dutroux grâce à une complicité extérieure. Conséquence : toutes ses cassettes auraient été saisies et seraient en cours d'analyses par les services spécialisés de la police judiciaire fédérale belge. A noter que Marc Dutroux dispose dans sa cellule d'un magnétoscope, d'un lecteur DVD et d'une console de jeu.

Le parquet dément

Vendredi matin, le parquet de Nivelles a démenti la présence d'une VHS à caractère pédopornographique dans la cellule de Marc Dutroux. Selon le procureur du Roi, Jean-Claude Elslander, "beaucoup de nuances sont à apporter aux informations du groupe Sud Presse". La VHS serait en fait un reportage où apparaît une jeune fille en maillot de bain. "Rien de répréhensible", précise le parquet.

S'il y a donc bien eu une fouille dans la cellule de Marc Dutroux, pas de confirmation en revanche sur la présence d'une telle cassette vidéo. Pourtant, en 2005, des images d'enfants avaient bien été découvertes sur son ordinateur. Des photos de ses propres victimes copiées sur un DVD. L'information n'avait été rendue publique que quatre ans plus tard. L'homme de 56 ans purge depuis 2004 une peine de prison à perpétuité pour le viol de six jeunes filles et le meurtre de quatre d'entre elles dans les années 90. Il a demandé à plusieurs reprises sa liberté conditionnelle, en vain. Seule sa femme, condamnée à l'époque pour complicité, a été relâchée et vit désormais dans un couvent.