Comme un pied de nez à l'actualité. Karl Lagerfeld a conclu le défilé haute couture Chanel ce mardi de manière un peu moins traditionnelle qu'à l'accoutumée : avec deux mariées. En plein débat sur le mariage pour tous, effet immédiat garanti. "Je ne comprends même pas cette discussion en France car depuis 1901 l'église et l'Etat sont séparés", a expliqué le couturier de la maison Chanel à l'issue du défilé. "Pourquoi les gens qui vivent ensemble ne peuvent pas avoir la même sécurité que les bourgeois mariés ?".

Dans une interview accordée au magazine anglais Vice il y a deux ans, il se disait pourtant opposé à l’idée du mariage gay. "Je suis contre pour la simple raison que, dans les années 60, tout le monde réclamait le droit à la différence. Et maintenant, soudainement, tout le monde veut une vie bourgeoise" faisait-il valoir alors.

Deux mariées, un enfant

Le célèbre couturier s'est néanmoins déclaré "moins enthousiaste" à l'égard des pères qui, dit-il, "commandent des enfants à une dame". "Les hommes devraient adopter des enfants qui n'ont pas de parents. Deux mères ça me paraît mieux que deux pères. Un enfant sans mère, c'est un peu triste".

Sous la verrière du Grand Palais transformé en jardin luxuriant pour l'occasion, les deux mannequins, ambassadrices d'un jour de la cause gay, ont défilé main dans la main dans leurs robes blanches. Avec elles, un petit garçon tout de blanc vêtu. Deux mamans, un enfant : un message fort à une semaine du début de l'examen du projet de loi ouvrant le mariage et l'adoption aux couples de même sexe.