PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
Mis à jour : 12-05-2014 14:24
- Créé : 12-05-2014 12:06

Taubira et la Marseillaise : "Ça tombe toujours sur elle", note-t-on au PS

POLEMIQUE - La ministre de la Justice a été vivement critiquée par le FN et l'UMP pour ne pas avoir chanté l'hymne national lors de la commémoration de l'esclavage samedi. Le PS vole ce lundi à son secours.

Christiane Taubira
Christiane Taubira pendant la cérémonie de commémoration de l'esclavage le 10 mai 2014. Photo : NICOLAS MESSYASZ/SIPA

"Une boulette de plus de madame Taubira". C'est ainsi que Jean-François Copé a qualifié ce lundi matin, sur Europe 1, le fait que la garde des Sceaux n'ait pas chanté la Marseillaise lors d'une commémoration de l'abolition de l'esclavage qui s'est déroulée samedi à Paris. Le président de l'UMP s'est également dit "extrêmement choqué", "comme des millions de Français", qu'elle ait pu parler de "karaoké d'estrade" pour expliquer son silence à ce moment-là.

Les ténors du PS derrière la ministre

Depuis samedi soir, la polémique n'a cessé d'enfler. Un élu UMP de Paris, Geoffroy Boulard, a été le premier à réagir, demandant sur Twitter la démission la ministre qu'il ne juge tout simplement "pas digne de représenter la Nation et sa Constitution". Le FN s'est engouffré dans la brèche, estimant que "ce dérapage inacceptable est en effet une preuve symbolique de premier ordre du mépris [de Christiane Taubira et du gouvernement] pour la France, pour son histoire, et pour son peuple, qui lui aime chanter son hymne, et en est fier".

Des réactions excessives, selon Benoît Hamon. Le ministre de l'Education a défendu lundi matin la ministre de la Justice sur BFMTV, expliquant qu'il n'avait pas non plus chanté la Marseillaise samedi. "A ce moment-là, je ne la chante pas non plus, comme la plupart des autres ministres […] Dans ces moments-là, la Marseillaise inspire le recueillement", a-t-il déclaré. "Je ne comprends pas qu'on fasse ce procès à Taubira et pas à moi, a-t-il insisté. Christiane Taubira est devenue le symbole d'une forme de conquête de la démocratie vivante, qui assume sa diversité. Elle est du coup devenue l'objet de toutes les polémiques injustes."

Peillon : "Ce n'est pas un hasard"

Une incompréhension que l'ancien ministre de l'économie, Pierre Moscovici, partage également. "Je trouve qu'il y a des procès faits à Christiane Taubira. Derrière cela il y a des choses assez malsaines. C'est une femme qui est patriote, on le sait, pas de faux-procès ni à elle ni à d'autres", a-t-il expliqué sur i-Télé. "Et ce n'est pas le hasard. C'est toujours sur la même que ça tombe". Vincent Peillon, tête de liste PS-PRG aux européennes dans la région sud-est, a également déploré, sur LCI, qu'il y ait "beaucoup de polémiques autour de la Garde des Sceaux ".

Pour sa part, Christiane Taubira a répondu aux critiques sur son compte Facebook, en expliquant que "certaines circonstances appellent davantage au recueillement (…). Quand, à la note exacte, au-dessus de l'orchestre, la voix de la soliste se détache, j'écoute. Et j'écoute jusqu'au bout".

VIDEO - Pour Jean-François Copé, l'attitude de la ministre est choquante :

Avant de publier un commentaire, merci de lire notre charte de modération.

 
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

les plus lus france

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
blog comments powered by Disqus