C'est un résultat quelque peu inattendu et qui va à l'encontre de nos croyances sur les vitamines et autres compléments alimentaires. Nous sommes nombreux à avoir tendance à croire que les compléments alimentaires sont inoffensifs et qu'au fond ce ne sont pas de "vrais médicaments".

Mais voilà que des travaux réalisés à l'Université d'Oxford viennent démontrer tout le contraire. En effet, des chercheurs ont réalisé que, dans certains cas, des patients se voyant prescrire une combinaison médicamenteuse pour soigner leur bipolarité avaient vu l'effet de ce traitement diminuer quand il était associé à la prise d'acide folique.

Le précédent du pamplemousse

L'acide folique est un complément alimentaire prescrit aux femmes enceintes et à celles qui désirent un enfant. C'est le nom savant de la vitamine B9, censée prévenir les malformations in utero. Autrement dit : un complément alimentaire de consommation courante. Les chercheurs se sont donc aperçus qu'il pouvait, dans certains cas, bloquer les bénéfices d'un traitement combiné en matière de bipolarité alors qu'il améliore les résultats des traitements contre la dépression.

EN SAVOIR + >> Les compléments alimentaires peuvent augmenter le risque de cancer

Un résultat qui a dérouté les auteurs de l'étude. L'idée ici n'est surtout pas d'incriminer l'acide folique car les chercheurs ne savent pas encore clairement comment se déroule les interférences mais le but est d'amener la communauté scientifique à s'interroger sur le lien plus globale entre alimentation et médicaments. On sait déjà qu'associé à certains traitements le pamplemousse a tendance à réduire son efficacité par exemple.

Toujours demander conseil à son médecin traitant

Ces conclusions ouvrent donc une piste de réflexion sur l'étude des interférences entre compléments alimentaires et médicaments. On ne le répétera jamais assez : la prise de ce genre de suppléments, même si vous pouvez vous les procurer dans le commerce sans ordonnance, nécessite le conseil à votre médecin. Surtout si vous suivez un traitement médicamenteux.

EN SAVOIR + >> Les vitamines et autres compléments alimentaires ne serviraient à rien

A part quelques cas particuliers (carence, grossesse, etc.), une alimentation équilibrée couvre vos besoins en vitamines et nutriments en tout genre. Et les apports naturels issus des produits que nous trouvons dans notre assiette sont, en général, mieux assimilés par notre organisme. Et n'oubliez pas de faire des bilans sanguins de temps en temps, c'est grâce à eux que vous pourrez identifier d'éventuelles carences et, à ce moment-là, prendre la meilleure décision avec votre médecin traitant. 

À LIRE AUSSI
>> Le pamplemousse est à proscrire dès que l'on suit une prescription
>> Attention aux compléments alimentaires à base d'orange amère
>> Les anti-oxydants synthétiques favoriseraient-ils le cancer