Un monstre. Annoncé comme le typhon le plus violent de 2013 sur la planète, Haiyan a commencé ce vendredi à frapper les Philippines. Il a déjà fait au moins trois morts et un disparu, et provoqué des dégâts matériels potentiellement "catastrophiques". Ce premier bilan provisoire pourrait rapidement s'alourdir, alors que plusieurs localités sont totalement coupées du monde.

Classé en catégorie 5, la plus élevée, Haiyan est "le plus puissant  cyclone à toucher terre de l'Histoire", estime le météorologue américain Jeff Masters. Près de 16 millions de personnes, dont 12 au Philippines, se trouvent sur sa trajectoire. Le Vietnam et le Laos seront à leur tour traversés par la tempête dimanche. 

Des pointes de vent à 380 km/h

Tôt vendredi matin, Haiyan balayait les côtes est de l'archipel philippin, avec des vents soufflant par rafale jusqu'à 315 km/h, selon l'agence météo locale. Or il n'y a quasiment pas de montagnes sur sa trajectoire, qui auraient permis d'atténuer sa force rapidement. Haiyan devrait en outre traverser des régions encore convalescentes, après le passage de tempêtes meurtrières et un séisme de 7,1 survenu en octobre sur l'île de Bohol (222 morts).

Le président philippin, Benigno Aquino, a mis en garde la population contre cette tempête géante qui a fait des pointes à 380 km/h en approchant du pays. Il a averti que certaines zones côtières pourraient être submergées par des vagues de six mètres de haut. Plus de 125.000 personnes dans les zones les plus vulnérables ont été évacuées avant l'arrivée du typhon, selon la défense civile. Des millions d'autres se sont calfeutrées dans leurs maisons face au front du cyclone, large de 600 kilomètres.