Le principal suspect dans l'affaire du meurtre d'un jeune homme à La Ciotat, fin juin, a été mis en examen. Il s'était rendu de lui-même à la police, accompagné de son avocat, lundi. Suspecté d'avoir tué Khaled Talbi, atteint à une dizaine de reprises au thorax et au ventre par un revolver de calibre 22 long rifle, ce jeune homme de 23 ans a été mis en examen et écroué à la maison d'arrêt d'Aix-Luynes (Bouches-du-Rhône) ce mercredi, a appris l'AFP auprès du parquet.

Un possible différend sentimental

Selon le procureur de la République à Marseille, Brice Robin, le mis en cause a expliqué au cours de sa garde à vue que lui et sa soeur avaient "des problèmes avec la victime depuis un mois". Selon ses explications, "on lui réclamait de l'argent". Le jeune homme est cependant resté vague sur le motif du différend qui l'opposait à la victime, sur laquelle il a tiré à l'issue d'une discussion qui a mal tourné.

Une source proche de l'enquête a écarté "a priori" un règlement de comptes sur fond d'activité criminelle, ou de trafic de stupéfiants. Une autre source a, pour sa part, évoqué un possible différend d'ordre sentimental entre les deux jeunes hommes, tous deux connus des services de police pour de petits faits délinquances.