Dany. M, tueur de Bernard Mazières, et le fils de la victime, Louis, ont respectivement été condamnés à 20 et 13 ans de réclusion criminelle pour l'assassinat du journaliste, selon le verdict rendu ce vendredi soir par les juges de la Cour d'assises pour mineurs de Paris.

Le 24 décembre 2010, le corps de Bernard Mazières avait été découvert à son domicile par sa femme de ménage. Poignardé à la gorge et le crâne fracassé. Sur place, aucune effraction n'avait été relevée. Les soupçons se sont donc focalisés sur le fils du sexagénaire, placé en garde à vue le 29 décembre, et qui est rapidement passé aux aveux.

"Fasciné par la mort"

Louis avait planifié le meurtre de son père avec l'un de ses amis, âgé de 25 ans au moment des faits et désormais reconnu coupable de la mort de Bernard Mazières. ''Fasciné par la mort'', selon une source judiciaire, Dany M. était donc, pour Louis Mazières, le candidat idéal pour tuer un père avec qui les relations s'étaient nettement dégradées et dont l'enquête a démontré avec surprise qu'il n'était pas le géniteur du jeune homme.

"Assouvir ses besoins meurtriers"

Dany. M proposa ainsi de se charger du meurtre, après s'être vanté d'avoir ''égorgé un dealer'' . Une agression qui lui vaudra 30 mois de prison ferme en octobre 2011. Le 24 décembre donc, après un dîner au domicile paternel, le jeune homme alors âgé de 17 ans fait entrer son complice dans l'immeuble, armé d'un marteau - que les deux jeunes gens avaient acheté ensemble en prévision du crime - et un couteau de cuisine. Après les faits aucun des deux n'a pu donner un réel motif à ce crime. Seule explication donnée par le fils Mazières : la nécessité pour Dany. M d'assouvir ''ses besoins meurtriers''.