Le bilan est très lourd. Jeudi, une mutinerie a fait au moins 52 morts et 12 blessés à Monterrey, dans le nord-est du Mexique, où des prisonniers se sont battus et ont allumé des incendies dans une prison surpeuplée. Cinq des détenus blessés lors de la mutinerie sont dans un état grave, ont indiqué les autorités. Des violences qui interviennent à la veille de la visite du pape François dans ce pays.

Les affrontements ont éclaté vers minuit dans la prison de Topo Chico après une bataille entre des leaders de deux cartels rivaux, dont un membre des Zetas détenu dans cette prison, a indiqué le gouverneur de l'Etat de Nuevo Leon, Jaime Rodriguez. C'est seulement vers 1h30 du matin que les forces de l'ordre sont parvenues à reprendre le contrôle de la situation.

"Armes blanches" et "battes de baseball"

"Ils ont utilisé des armes blanches, des battes (de baseball) et des bâtons, a fait savoir le gouverneur de l'Etat de Nuevo Leon avant d'ajouter :"Nous sommes face à une tragédie".

En colère devant l'absence d'information, les proches des détenus, massés depuis l'aube devant l'entrée, s'en sont pris aux forces de l'ordre en criant et en lançant des projectiles.  La police anti-émeute et des ambulances étaient déployées devant la prison, survolée par des hélicoptères et d'où s'échappait durant la nuit une épaisse colonne de fumée, selon des images des chaînes de télévision.

A l'aube, une ambulance est sortie de la prison "mais on ne nous a rien laissé voir", a déclaré Ernestina Grimaldo, une riveraine dont le fils est incarcéré à Topo Chico. "On va rester là et bloquer l'avenue jusqu'à ce qu'on nous donne une réponse. On veut savoir comment vont nos proches car on nous dit qu'il y a plus de 50 morts et aucune autorité ne nous répond", a ajouté cette femme.

Des établissement surpeuplés

Au-delà des prisons traditionnelles, les établissements de haute sécurité sont le théâtre d'évasions spectaculaires. Celle de l'Altiplano, près de Mexico, avait vu le baron de la drogue Joaquin "El Chapo" Guzman s'enfuir en juillet par un trou creusé sous la douche de sa cellule, conduisant à un tunnel long d'un kilomètre et demi et qui débouchait sous une demeure en construction. Il a été de nouveau été arrêté début janvier.

A VOIR AUSSI>> VIDEO - L'assaut impressionnant qui a permis de capturer le baron de la drogue "El Chapo"

Construite il y a 60 ans, la prison de Topo Chico accueille aujourd'hui 3.800 prisonniers, soit le double de ses capacités.  Souvent surpeuplées, souffrant de vétusté et gangrenées par la corruption, les prisons mexicaines sont le théâtre régulier de violences ou d'évasions. En 2012, plus de 60 prisonniers avait péri lors de deux mutineries dans les Etats de Nuevo Leon et Durango (centre) et plus de 130 prisonniers étaient parvenus à s'échapper de la prison de Piedras Negras dans l'Etat de Coahuila (nord-ouest) par la porte principale.

EN SAVOIR + >> Mexique : 31 morts lors d'une bagarre en prison

Le pape se rend du 12 au 17 février au Mexique, pays de transit pour les migrants du sud qui tentent de rejoindre l'eldorado américain et en proie à la violence liée au trafic de drogue et aux cartels.

A LIRE AUSSI >> 199 ans de prison pour des photos pornos d'une mineure