Seize ans presque jour pour jour après l'accident de voiture qui a coûté la vie à Diana et son ami Dodi Al-Fayed, à Paris, la police britannique examinerait de nouvelles pistes. Outre-Manche, les médias relaient ainsi que la princesse aurait été assassinée par un membre des forces armées du Royaume.

Citant une source militaire, l'agence de presse britannique Press Association dit avoir compris que cette allégation avait été faite par les anciens beaux-parents d'un ex-soldat et reposait sur des informations dont ce dernier avait parlé par le passé.

'"Il ne s'agit pas de la réouverture d'une enquête"

La chaîne Sky News précise que de nouveaux éléments ont depuis été fournis à Scotland Yard par la Police militaire royale. Elle ajoute même cette allégation comportait des références au journal intime de Diana et au SAS (Special Air Service), une unité d'élite de l'armée britannique.

Dans un communiqué, la police a simplement indiqué qu'elle examinait des informations lui étant récemment parvenues concernant la mort de Diana et qu'elle vérifiait "leur pertinence et leur crédibilité". Et d'expliquer qu"il ne s'agit pas de la réouverture d'une enquête". De son côté, le ministère de la Défense s'est lui refusé à tout commentaire.