Les images diffusées par les médias russes sont insoutenables. Une nounou a été arrêtée lundi à Moscou, après avoir décapité un enfant de 4 ans qu'elle était censée garder. La femme a également incendié l'appartement familial, ont annoncé les médias russes et le comité d'enquête. "Le corps d'un enfant âgé de 3-4 ans, portant des traces de mort violente", a été découvert lundi dans un appartement dans le nord-ouest de Moscou, a indiqué le comité d'enquête de la capitale russe dans un communiqué.

"Le corps était décapité. Selon de premières informations, la nounou avait emporté la tête avec elle", a déclaré une source au sein des forces de l'ordre, citée par l'agence officielle Tass. "La nounou, originaire d'un pays d'Asie centrale, née en 1977, a tué l'enfant (...) avant d'incendier l'appartement et de s'enfuir", précise le communiqué du comité d'enquête. Selon la chaîne de télévision populaire Lifenews, la nounou gardait la petite Nastya depuis un an et n'avait jamais eu de problème avec les parents. toujours selon la chaîne, la femme venait d'apprendre que son mari la trompait.

EN SAVOIR +
>> La nounou dit avoir agi "sur ordre d'Allah"
>>
Enfant décapitée par une nounou à Moscou : la colère et le recueillement

La tête dans son sac à main

Gultchekhra Bobokoulova a été arrêtée près de la station de métro Oktyabrskoye Pole, tenant la tête de la fillette par les cheveux, affirme cette chaîne connue pour ses liens avec les services de sécurité russes. Elle l'aurait transportée dans son sac à main. Selon l'agence Interfax, la nounou, originaire d'Ouzbékistan, ex-république soviétique d'Asie centrale à majorité musulmane, aurait agi sous l'emprise de stupéfiants. Lors des faits, elle portait un jilbab noir, tenue islamique qui couvre la tête et le corps des femmes, comme le montre la vidéo diffusée par les médias locaux. (voir ici, attention les images sont très choquantes)

Selon des témoins cités par des médias russes, la nounou a crié "Allahou Akbar!" et "Je suis une terroriste" au moment de son arrestation. L'agence Tass raporte que la nounou a menacé de faire exploser une bombe : "Elle criait qu'elle allait tuer tout le monde, faire exploser tout le monde", a raconté un témoin à la chaîne Dojd. Mais aucune trace d'explosifs n'a été trouvée sur elle. La femme, qui faisait preuve d'"une conduite clairement inadéquate", a été arrêtée et subira "un examen psychiatrique", a ajouté le comité d'enquête. La mère de la victime a été hospitalisée en état de choc.