La bérézina. Les secouristes thaïlandais on raconté lundi la panique des passagers du ferry qui a coulé dimanche au large de la station balnéaire de Pattaya. Six passagers sont morts, dont trois étrangers, et 150 à 200 ont été secourus.

"Le bateau a sombré en quelques minutes. J'ai vu des gens dans l'eau, certains avec des gilets de sauvetage, d'autres sans... Il y avait un corps flottant sur le ventre. Tout le monde paniquait, criait à l'aide", explique une monitrice de plongée qui a été l'une des premières à arriver sur place. "J'ai vu plein de gilets de sauvetage qui flottaient. J'ai vu une centaine de passagers dans l'eau, des étrangers pour la plupart", raconte un capitaine de ferry, lui aussi sous couvert de l'anonymat.

La cause du drame reste indéterminée

Les six morts sont trois Thaïlandais, un touriste de Hong Kong et deux autres étrangers, qui pourraient être russes, selon un médecin de l'hôpital de Pattaya. Une dizaine de blessés graves, arrivés avec de l'eau dans les poumons, sont toujours hospitalisés. Ils sont dans un état stable, à l'exception d'un jeune Russe. Le capitaine du ferry est quant à lui en fuite.

Pour une raison encore indéterminée, le ferry a coulé peu après son départ de l'île de Koh Larn, destination de croisières d'une journée au départ de Pattaya. "Nous ne connaissons toujours pas les raisons de l'accident. Hier, nous avons secouru près de 200 personnes. Je ne sais pas s'il y a plus de morts, car nous ne savons pas combien de personnes se trouvaient sur le bateau", a expliqué lundi matin le chef des plongeurs au sein de l'équipe de secours. L'absence de tout registre des passagers explique en effet pourquoi les estimations du nombre de passagers n'ont cessé de fluctuer depuis l'annonce du naufrage dimanche soir.

Ce drame pose une fois de plus la question du respect des règles de sécurité en Thaïlande, y compris sur les bateaux touristiques. "Les bateaux sont très vieux. Il n'y a pas de maintenance. Ils sont toujours surchargés", critique ainsi, sous couvert de l'anonymat, un Européen travaillant dans l'industrie du tourisme à Pattaya. "Après un accident comme celui-ci, les bateaux devraient être contrôlés, mais aujourd'hui, ils sont tous de sortie", fulmine-t-il. En effet, non loin de l'endroit d'où les secouristes ont embarqué pour aller recueillir l'épave, les croisières touristiques ont repris lundi matin au port de Pattaya.