"Je peux confirmer qu'il avait eu recours à des stupéfiants illégaux. Je ne souhaite pas commenter quel type de produits mais il en avait consommés", a déclaré le procureur de la police, Paal-Fredrik Hjort Kraby, citant le résultat d'examens sanguins.

Dans le manifeste qu'il a diffusé sur internet juste avant de faire exploser une voiture piégée dans le centre d'Oslo puis d'ouvrir le feu sur un rassemblement de jeunes sur l'île d'Utoyea, Behring Breivik explique comment il a eu recours à des stéroïdes anabolisants et le 26 juillet, son avocat Geir Lippestad avait aussi évoqué l'utilisation de produits dopants pour se rendre "fort, efficace, éveillé" au moment des attaques qui ont fait au total 77 morts.

"Les stéroïdes, ça c'est clair mais il a aussi utilisé d'autres médicaments sur lesquels je ne veux pas m'étendre", a précisé M. Hjort Kraby lundi.

Les experts psychiatres nommés pour examiner l'état mental de Behring Breivik en vue de déterminer s'il est ou non pénalement responsable ont commencé leurs travaux, a par ailleurs indiqué le procureur de la police. Ces deux experts devront remettre leur rapport d'ici au 1er novembre.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter