Alors que les recherches se poursuivent après le drame de Lampedusa, un nouveau bateau a fait naufrage vendredi. Cette fois, l'embarcation qui transportait environ 250 immigrés a coulé entre Malte et Lampedusa. Au moins 50 personnes ont trouvé la mort, dont une dizaine d'enfants, selon l'agence italienne Ansa. 150 rescapés ont pu être recueillis sur un navire maltais et 50 autres sur un bateau de la marine militaire italienne, le Libra. Le Premier ministre maltais, Joseph Muscat, a confirmé la mort "d'au moins 27 immigrés", lors d'une conférence de presse à La Valette. L'hôpital de la capitale a été placé en état "d'alerte maximum", a ajouté le Premier ministre.

L'accident s'est produit dans une zone au centre d'un triangle entre Malte, la Libye et Lampedusa, à 60 milles au sud de la petite île sicilienne, selon une carte publiée sur son site par la marine maltaise. Selon cette dernière, le bateau a été déstabilisé et s'est renversé lorsque les immigrants se sont agités pour attirer l'attention d'un avion militaire qui le survolait, se déplaçant tous ensemble sur un côté.

Radeau de sauvetage

La marine maltaise a vite dépêché des navires de secours et des hélicoptères, et a dérouté sur les lieux de l'accident plusieurs navires commerciaux. Les autorités italiennes ont quant à elles envoyé deux navires militaires, le Libra et le Respiro, ainsi que des hélicoptères qui ont pu lancer des chaloupes de sauvetage gonflables."Un grand nombre de rescapés ont pu trouver refuge sur un radeau de sauvetage déployé par l'armée", a précisé un porte-parole de l'armée maltaise.

Cet accident survient une semaine après le naufrage d'un bateau de pêche au large de l'île de Lampedusa, le 3 octobre, qui a coûté la vie à plus de 300 immigrés. A ce jour, 328 corps ont été retrouvés à l'intérieur et aux abords de l'épave.