Le rythme des règlements de comptes par balle ne faiblit pas à Marseille où pour la troisième semaine consécutive la nuit de vendredi à samedi a été marquée par une fusillade. Cette fois, le jeune homme pris pour cible vers 22h30 dans le XVIe arrondissement, où il regagnait son domicile à pied, en a réchappé en vie, du moins pour l'instant. Touché au ventre et au thorax par des projectiles de calibre 11,43, il a été pris en charge sur place, dans le quartier des Riaux près de l'Estaque, où des riverains avaient donné l'alerte, et transporté par les marins-pompiers à l'hôpital dans un état qualifié de "désespéré". Son pronostic vital était toujours engagé samedi matin. L'individu âgé de 27 ans est connu des services de police.

Le parquet a confié l'enquête à la brigade criminelle de la police judiciaire qui instruit déjà quantité de dossiers similaires, notamment ceux des quatre règlements de comptes mortels survenus cette année sur fond de trafic de stupéfiants dans la cité phocéenne. Le bilan en 2013 est déjà de 5 morts en moins de trois mois, contre 24 l'année dernière dans l'ensemble de l'agglomération marseillaise. Malgré l'arrivée dans la ville de 240 CRS et gendarmes mobiles en renfort il y a une dizaine de jour, lundi dernier, le sénateur-maire Jean-Claude Gaudin a appelé le gouvernement à prendre "vraiment conscience qu'il faut aider Marseille".