Barack Obama l'admet : oui les services de renseignements américains ont bien utilisé la torture, après les attentats du 11 septembre 2001. "Nous avons fait beaucoup de choses justes, mais nous avons torturé des gens", a-t-il ainsi admis vendredi devant la presse.

"Lorsque nous avons utilisé certaines techniques d'interrogatoire poussé, des techniques que je considère et que toute personne honnête devrait considérer comme de la torture, nous avons franchi une ligne", a poursuivi le président.

Actes "contraires" aux valeurs des Etats-Unis

Il a reconnu que ces actes étaient "contraires" aux valeurs des Etats-Unis mais a néanmoins appelé à ne pas juger trop durement le pays. Il a aussi évoqué la prochaine déclassification d'un rapport parlementaire américain sur les techniques d'interrogatoire musclé employées par la CIA entre 2002 et 2006 -durant le mandat de George W. Bush- qui devraient révéler des détails supplémentaires sur ce point. 

Après le 11-Septembre, la CIA a capturé des dizaines de personnes soupçonnées de liens avec Al-Qaïda. Les services secrets ont alors pratiqué la privation de sommeil, la mise à nu du détenu ou encore la simulation de noyade. Des méthodes que Barack Obama a interdites dès son arrivée à la Maison Blanche.