Voilà un an qu'aucune image des otages au Niger n'avait filtré. Mais lundi, l'agence de presse mauritanienne ANI a annoncé avoir reçu une vidéo montrant les sept otages Occidentaux, dont quatre Français, enlevés il y a maintenant trois ans à Arlit, par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). Sur la vidéo, qui dure 8mn 42 secondes, les otages sont "visiblement en bonne santé" et appellent à "négocier leur libération".

A Paris, le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Philippe Lalliot, a estimé que cette vidéo paraissait "crédible" et était en cours d'authentification. Une nouvelle que certains proches des otages français ont accueilli avec optimisme, au lendemain d'une marche organisée dans la nuit de dimanche à lundi en leur honneur : "C'est positif, c'est une preuve de vie plus parlante que la précédente", a dit à l'AFP Frédéric Cauhapé, beau-frère de Marc Féret.

Enlevés sur un site d'Areva

En juin, François Hollande avait en effet simplement confirmé avoir des preuves de vie des Français Thierry Dol, Marc Féret, Daniel Larribe et Pierre Legrand. Selon un proche d'un des otages, il s'agissait d'une preuve écrite. Ils avaient été enlevés le 16 septembre 2010, sur un site d'extraction d'uranium d'Areva. Deux ans plus tard, le 8 septembre 2012, un site privé mauritanien, Sahara Medias, avait mis en ligne une vidéo montrant les quatre hommes. Depuis plus rien.

Dans cette nouvelle vidéo, ANI rapporte que les sept Occidentaux arborent des "barbes soignées" et sont "drapés dans des caftans touaregs", publiant également des photos. Deux autres Français avaient été enlevés à Hombori, dans le nord-est du Mali, dans la nuit du 24 novembre par Aqmi : Serge Lazarevic et Philippe Verdon. Le 19 mars, Aqmi avait annoncé que Philippe Verdon avait été exécuté. Avec les sept otages occidentaux cités sur la vidéo et Serge Lazarevic, huit Français sont ainsi retenus au Sahel par l'organisation terroriste.