Les trafiquants de drogue rivalisent d'imagination pour cacher leur marchandise. Nouvelle illustration lundi après-midi, à la Gare du Nord, dans le 10e arrondissement de Paris. Un Brésilien, qui s'apprêtait à prendre place à bord d'un train Thalys pour se rendre à Amsterdam, aux Pays-Bas, a été arrêté par les agents des douanes affectés au contrôle des passagers, révèle Le Parisien ce vendredi.

De la cocaïne polymérisée

Les agents procèdent alors à l'ouverture de la valise et découvrent deux bouteilles censées contenir du rhum. Lors de la vérification, les douaniers se rendent comptent que l'odeur dégagée n'a rien à voir avec celle de l'alcool. "Le liquide versé dans ces bouteilles a très vite réagi comme étant de la cocaïne. Il y en avait pour près de 800 grammes", explique un proche de l'affaire au Parisien. L'homme est alors placé en garde à vue à la brigade des stupéfiants.

Mais les découvertes ne s'arrêtent pas là pour les enquêteurs. Les policiers se penchent plus précisément sur la valise, et la décortiquent. Très vite, ils découvrent que les armatures du bagage sont en réalité de la cocaïne polymérisée, deux kilos au total. Une technique de dissimulation rare, qui nécessite d'avoir un laboratoire pour rendre cette drogue à nouveau consommable. L'homme a été présenté à un juge jeudi.

A LIRE AUSSI >> La cocaïne était cachée dans les cartons de banane