Il veut faire citer comme témoin le président François Hollande. Jugé fin mai dans une affaire de fausses factures présumées, l'ancien maire PS d'Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), Gérard Dalongeville a pris cette décision pour que François Hollande fasse connaître au tribunal ce qu'il savait en tant que premier secrétaire du Parti socialiste pendant onze ans, sur le financement de la fédération du Pas-de-Calais.

Du 27 mai au 14 juin, Gérard Dalongeville va comparaître, aux côtés de 20 autres élus et sympathisants socialistes, devant le tribunal correctionnel de Béthune. Il est poursuivi dans cette affaire pour "détournement de fonds publics", "faux et usage de faux" et "favoritisme".

"Je suis certain que François Hollande aura à cœur de donner le sentiment que lui inspirera cette situation, qu'il respectera les engagements pris comme candidat", a déclaré son avocat, Me Terquem. Celui-ci fait référence à sa promesse de campagne, lors de l'élection présidentielle, de répondre à toute convocation de la justice concernant ses fonctions antérieures.