Son comportement avait poussé les policiers à le désigner comme suspect. Le frère d'une adolescente de 17 ans, retrouvée morte samedi après-midi à Lons, près de Pau, a avoué être l'auteur des coups mortels portés à sa sœur et a été interné dans un hôpital psychiatrique, a indiqué lundi le parquet de Pau. "Le corps de la jeune fille a été découvert par son père vers 16 h 30 à son domicile où se trouvait aussi son fils âgé de 21 ans. Ce dernier, après avoir voulu s'en prendre à son père, s'est échappé, mais a été arrêté peu après", a indiqué le procureur de la République de Pau, Jean-Christophe Muller.

Plusieurs coups de couteau et un coup de marteau

Au cours de sa garde à vue, le jeune homme "a avoué être l'auteur des faits, puis a été placé dans un établissement psychiatrique fermé", après la levée de sa garde à vue, en raison de "son état de délire", a précisé le magistrat. Il était toujours interné lundi après-midi, ce qui ne préjuge en rien de la décision sur sa responsabilité pénale, selon le parquet. Une information judiciaire va être ouverte pour "meurtre et tentative de meurtre", selon le procureur. Le jeune homme qui aurait asséné à sa sœur plusieurs coups de couteau et un coup de marteau risque la réclusion criminelle à perpétuité.

Il vivait à Lons avec sa sœur et son père, séparé de leur mère qui vit dans les Landes. Le jeune homme n'avait pas d'antécédents connus, mais il souffrait de troubles du comportement et de troubles relationnels avec son père et sa sœur depuis son adolescence. Il suivait aussi un traitement médical pour épilepsie. Il n'était plus scolarisé et n'exerçait aucune activité professionnelle.

EN SAVOIR + >> Pau : une adolescente tuée, son frère en garde à vue