L’urgence sanitaire vient d’être déclarée à Loreto, une région du Pérou située à la frontière de l’Equateur. C’est là où, ces six derniers mois, douze enfants de 8 à 15 ans sont morts. En cause : des morsures de chauves-souris vampires, porteuses de la rage.

Pour faire face à ces attaques à répétition, le ministre de la Santé, Anibal Velasquez, a ordonné un déploiement "plus rapide des secours" dans ce secteur situé à 1.100 kilomètres au nord de Lima. "Les victimes ont été mordues par des chauves-souris vampires, des animaux qui se nourrissent de sang, dans les villages de Yankuntich et Uncun dans la forêt de la région de Loreto", a expliqué le directeur de la Santé de la région Hermann Silva. Les dernières morsures se sont produites mercredi dernier, entrainant selon les autorités sanitaires la mort d’un enfant. Un autre de 9 ans et une femme de 22 ans ont eux pu être soignés.

De la sorcellerie, selon la population

"Nous avons rencontré la communauté des Apus et ils nous ont dit que la population pensait que la mort de ces enfants était due à de la sorcellerie. C'est pour cela qu'ils nous ont informés rapidement de l'épidémie", a précisé Hermann Silva, qui s'est rendu sur place. Le ministère, lui, a envoyé des équipes et 20.000 doses antirabiques pour vacciner la population vivant dans cette zone reculée, accessible uniquement par navigation sur les fleuves de la forêt ou par hélicoptère.

Les chauves-souris vampires se nourrissent d'insectes mais surtout de sang, qu'elles sucent sur les animaux, notamment le bétail. Et, à défaut, sur les humains vivant dans leur environnement, pouvant ainsi leur transmettre le virus. La rage est à l'origine de quelque 55.000 décès par an dans le monde, le plus souvent à la suite d'une infection transmise par une morsure de chien, selon l'Institut Pasteur.

A LIRE AUSSI
>> Australie : pourquoi 5000 cadavres de chauves-souris sont-ils tombés du ciel ?
>> La langue de cette chauve-souris est un mystère pour la science