L'affaire, à en croire les parents de la (petite victime), a traumatisé leur enfant. Une enseignante de maternelle a été condamnée à Perpignan à une amende de 1000 euros pour avoir arraché des cheveux à un élève de 5 ans contre lequel elle s'était énervée.

Les faits remontent à deux ans. Un midi, à la sortie de l'école dans un village des Pyrénées-Orientales proche de Perpignan, une mère remarque qu'il manque une importante mèche de cheveux à son enfant. Elle décide alors de prendre contact avec la maîtresse : au téléphone, celle-ci lui explique avoir perdu son sang-froid dans la journée : le petit ne voulant pas comprendre ce qu'elle lui disait, elle lui a tiré les cheveux.

L'enfant suivi par un psychologue

Choqués, les parents de l'enfant contactent la direction de l'école, qui décide de soutenir son institutrice. Déplorant cette attitude, le couple décide de porter plainte cinq jours plus tard à la gendarmerie, photos de la chevelure de l'enfant à l'appui.

Quelques mois plus tard, la maîtresse a finalement écopé d'un blâme et a dû quitter l'école. L'enfant, "suivi par un psychologue pendant de très longs mois" selon l'avocat des parents Me Etienne Nicoleau, avait quant à lui été transféré dans un village voisin jusqu'à la fin de l'année scolaire. Il n'avait réintégré l'école qu'à la rentrée suivante.

Le tribunal correctionnel de Perpignan a finalement condamné jeudi l'institutrice de 45 ans pour "violences sur mineur par personne chargée d'une mission de service public au sein d'un établissement scolaire".