C'est une violente agression qui a secoué ce jeudi matin un collège pourtant tranquille de Perpignan. Peu après 11 heures, dans l'établissement Saint-Exupéry, une enseignante a été frappée à plusieurs reprises et pour des raisons inconnues par une élève de 14 ans, scolarisée au sein de la Section d'enseignement général et professionnel adapté (Segpa), qui accueille des élèves avec de grandes difficultés d'apprentissage.

Selon les informations rapportées par la direction de l'établissement à l'Inspection d'académie, l'enseignante aurait répliqué en donnant une gifle à l'élève. Cette dernière, prénommée Roxanne et signalée comme potentiellement violente, aurait alors porté des coups supplémentaires à sa professeure. Celle-ci s'est ensuite rendue à l'hôpital pour y passer une radio, qui n'a heureusement pas révélé de fracture. Elle a néanmoins porté plainte auprès de la police.

Exclusion temporaire

Dans l'après-midi, la jeune fille a été entendue avec sa mère par la direction de l'établissement. Celle-ci lui a signifié son exclusion temporaire avec effet immédiat en attendant qu'une décision définitive lui soit notifiée dans les jours à venir. Les personnels du collège par ailleurs ont décidé de "débrayer", une heure, dans l'après-midi en solidarité avec l'enseignante agressée, rapporte L'Indépendant.

Roxanne a cependant livré à l'AFP une version différente des faits. Après avoir lancé par défi la chaussure d'un élève sur le rebord de la fenêtre de la salle de classe, elle serait montée sur une chaise pour la récupérer. Selon elle, l'enseignante, excédée par son comportement, l'aurait fait descendre de la chaise en la tirant par les cheveux, puis lui aurait asséné une gifle. Roxanne aurait alors riposté en lui donnant un coup de poing dans le nez.