Une collision frontale entre deux trains s'est produite mardi 9 févier vers 7 heures près de Bad Aibling, dans le sud de l'Allemagne. Et le bilan s'annonce lourd.

Dix personnes sont mortes, selon un bilan actualisé en début de soirée. Dans l'après-midi, elle faisait état de 18 blessés graves et de 63 légers. La chancelière allemande, Angela Merkel, s'est dite "bouleversée et triste" de cette nouvelle.

Un choc frontal à "vitesse élevée"

Les pistes du "problème technique ou (d'une erreur) humaine" sont à l'étude, a indiqué sur la chaîne allemande n-tv le ministre des Transports, Alexander Dobrindt. Selon lui, les deux conducteurs n'avaient probablement aucune idée qu'ils n'étaient pas seuls au petit matin dans l'obscurité sur cette voie ferrée traversant un bois. Selon la compagnie Meridian, appartenant au groupe français Transdev, les deux trains sont "imbriqués l'un dans l'autre" et ont "partiellement déraillé".

Pour le ministre des Transports allemand, "les deux trains ont dû se percuter à une vitesse élevée. Sur ce tronçon de la voie, une vitesse de 100 km/h est possible. Le tronçon est situé dans un virage, si bien que les deux conducteurs n'avaient pas de contact visuel." L'origine de la collision n'est pas encore connue, selon la compagnie. Deux des trois boîtes noires ont pu être récupérées et la troisième devait l'être dans la journée. Leur analyse doit tirer au clair les circonstances de la collision entre ces deux trains régionaux.