Profusion de couleurs et de tissu dans les rues de Londres ce lundi. Le Carnaval de Notting Hill, spectacle exotique qui joue sur l'exacerbation des sens, se tient actuellement dans la capitale anglaise. Le défilé, organisé tous les ans depuis 1966, déploie son cortège dans les rues de Notting Hill, Royal Borough of Kensington et Chelsea. Ces dernières années, le carnaval bigarré a attiré près d'un million de participants, ce qui en fait l'un des plus grands festivals de rue au monde.

Au rythme de musique traditionnelle

A l'origine, ce carnaval a été lancé par les immigrés noirs des Caraïbes, tout particulièrement ceux originaires de Trinidad de Tobago. Le défilé suit un parcours de près de 5km, dans des rues rendues piétonnes pour l'occasion. Tout le long du cortège, des semi-remorques dotés d'énormes enceintes sont chargés de mettre l'ambiance, souvent au rythme de la musique traditionnelle, la soca (un dérivé de la musique soul importé de Trinidad).

Le festival est aussi connu pour avoir été le théâtre d'affrontements entre les forces de l'ordre et les jeunes issus de l'immigration, dans les années 70 et 80. Au départ, la police voulait tout bonnement faire annuler le carnaval, le considérant comme un événement propice aux actes de délinquance. Aujourd'hui, les mentalités ont évolué : le carnaval est souvent cité comme une preuve de bonne intégration de la population immigrée.