Près de 3000 personnes ont défilé dans le silence le plus complet lundi dans le centre de Marignane, à la mémoire d'un sexagénaire tué alors qu'il tentait de stopper deux braqueurs.

En tête du défilé, les élus de la ville dont le maire, tous revêtus d'une chemise blanche, portaient la seule banderole de la marche.

"Ton acte courageux t'a coûté la vie. Jacques, merci pour tes valeurs. Marignane t'accompagne", pouvait-on lire à côté de la photo de Jacques Blondel, tué jeudi en fin d'après-midi d'un coup de fusil à pompe porté par l'un des deux malfaiteurs.