Les Parisiens ont fait la fête, malgré tout. Même si on était loin des 600.000 personnes qui avaient rallié les Champs-Elysées l’année dernière, la plus belle avenue du monde s’est remplie de monde jeudi soir pour célébrer le passage à la nouvelle année.

L'Arc de Triomphe bleu-blanc-rouge

Alors que la capitale a été meurtrie par deux attentats majeurs en 2015, quelque 1.600 policiers et gendarmes ont été déployés sur les lieux, où les festivités ont été maintenues, mais allégées. Le feu d'artifice a ainsi été annulé, le spectacle vidéo, juste avant minuit, n'a duré que dix minutes et la circulation des voitures sur la "plus belle avenue du monde" rouverte plus tôt que d'habitude.

A 23h50, l'Arc de Triomphe a été illuminé aux couleurs bleu-blanc-rouge, sur la musique de la Marseillaise et les applaudissements du public, où les touristes étrangers et provinciaux prédominaient. Puis le célèbre monument a servi d'écran à un spectacle vidéo associant des visages anonymes et souriants à des monuments parisiens célèbres et se concluant par un feu d'artifice virtuel.

A LIRE AUSSI
>> Notre dossier consacré au Nouvel An