Il ne reste pour ainsi dire rien de la salle des fêtes de la mairie de La Rochelle qui figure parmi l'une des plus anciennes et des plus belles de France. L'origine de l'incendie, qui s'est déclaré vendredi 28 juin vers 14h, est encore indéterminée. La municipalité a évoqué un possible court-circuit au sein d'un panneau électrique.

Le feu, a priori parti du deuxième étage, a ravagé la toiture et sans doute fragilisé une partie des murs en pierre de taille édifiés entre les XVe et XVIe siècles. Toutes les oeuvres d'art qu'hébergeait le bâtiment ont en revanche pu être sauvées, a assuré le maire, Maxime Bono.

Fort de la mobilisation de soixante sapeurs pompiers, l'incendie a été circonscrit dans la soirée et éteint vers cinq heures du matin. Il n'y a ni victime ni blessé à déplorer, cependant un soldat du feu incommodé par des fumées a été placé en observation, a indiqué la préfecture de Charente-Maritime.