L'enquête sur le guet-apens tendu à des policiers corses le soir de Noël s'accélère. Un homme a été mis en examen lundi 18 janvier à Ajaccio pour association de malfaiteurs dans le cadre de cette affaire, a révélé ce mercredi une source judiciaire. Agé de 27 ans, il est connu de la police pour divers faits de délinquance.

Les jardins de l'Empereur au coeur de l'enquête

Soupçonné d'avoir pris part à l'embuscade tendue aux pompiers, il avait été interpellé lundi matin avec l'un de ses frères dans le quartier des Jardins de l'Empereur, sur les hauteurs d'Ajaccio, où s'étaient déroulés les incidents. Son frère, âgé de 23 ans, également connu de la police, a de son côté été relâché.

Mais deux autres habitants de ce quartier populaire étaient toujours en garde à vue mercredi. L'un d'eux, âgé de 20 ans, avait aussi été interpellé lundi. Il est soupçonné d'avoir asséné des coups de club de golf sur le camion de pompiers, brisant les vitres et blessant plusieurs occupants.

Plusieurs jours de vives tensions

Cette agression et ses suites avaient suscité un vif émoi en France. Plusieurs pompiers, appelés pour un faux incendie, avaient été blessés dans la nuit du 24 au 25 décembre. Leur camion avait été caillassé par des hommes encagoulés criant, selon les témoignages des sauveteurs, "Corses de merde, vous n'êtes pas chez vous!"

Cette embuscade avait déclenché pendant trois jours des protestations et des manifestations très violentes dans le quartier. Le lendemain en particulier, un groupe de personnes avait saccagé une salle de prière musulmane et mis le feu à des exemplaires du Coran, en marge d'une manifestation de plusieurs centaines de personnes qui protestaient contre les événements de la nuit.

EN SAVOIR +
>> Deux pompiers et un policier blessés dans un guet-apens à Ajaccio
>> Incidents en Corse : interdiction de manifester dans un quartier d'Ajaccio