Des étudiants plus verts que geeks. Selon une étude Harris interactive pour la Chaire Immobilier et Développement durable de l'école de commerce Essec, les futurs actifs se montrent particulièrement préoccupés par le défi environnemental auquel sont confrontés les espaces urbains. Ainsi, à l'heure où le concept de "smartcity" se développe, 62% des étudiants définissent la ville "intelligente" comme une ville "durable", en harmonie avec son environnement naturel. Loin devant la ville " technologique" et ultra-connectée (19%).

Deux critères qu'il ne s'agit cependant pas d'opposer. En effet, si le concept de "smartcity" évoque des systèmes intelligents permettant d'informer la population en temps réel et de fluidifier le trafic, notamment, "cette technologie permet aussi de gérer la consommation d'énergie et donc de réduire la population", commente la directrice de la Chaire Immobilier et Développement Durable, Ingrid Nappi-Choulet.

New York en tête des villes étrangères rêvées des étudiants

"Le résultat de notre étude doit stimuler la réflexion politique sur l'organisation des villes, mais aussi celle des entreprises pour attirer les futurs talents, manifestement soucieux de leur qualité de vie d'un point de vue environnemental", poursuit Ingrid Nappi-Choulet. En effet, 54% des étudiants affirment qu'ils pourraient refuser une offre d'emploi dans une ville où l'air y est de mauvaise qualité. Et les futurs actifs de se prononcer pour la préservation de la nature dans les villes (90%), autour des villes (87%) et jusque sur les bâtiments (63%), validant ainsi les actions de végétalisation de l'espace urbain, et particulièrement des immeubles, qui fleurissent dans les métropoles.

Et les étudiants ne s'y trompent pas. Lorsqu'on leur demande qu'elle est leur ville rêvée, les futurs actifs placent New York en tête. Une mégalopole aux attraits multiples bien sûr, mais aussi réputée pour ses initiatives écologiques depuis quelques années. En revanche, malgré ses atouts économiques, ne cherchez pas Pékin, qui bat des records de pollution, dans le classement des étudiants.