Au fond du trou il y a un peu plus d'un mois. Mais libéré sur parole le 1er juillet. Il n'en fallait alors pas plus pour que resurgisse dans l'opinion l'hypothèse d'une candidature de Dominique Strauss-Kahn à l'élection présidentielle de 2012, du moins à la primaire socialiste, et ce malgré la plainte déposée contre lui par Tristane Banon pour tentative de viol. Une éventualité balayée ce vendredi matin par deux sondages, faisant état du souhait d'une majorité de Français qu'il ne se présente pas.

Un constat qui appelle néanmois à la nuance, 44% d'entre eux estimant toujours qu'il ferait "un bon président de la République", indique ainsi un sondage Opinionway pour Le Figaro Magazine et la chaîne LCI. Ce qui est bien, mais moins bien que François Hollande (qui ferait un bon chef de l'Etat pour 50% des sondés), et à peine plus que Martine Aubry (41%).

Il n'empêche : 65% de nos compatriotes sont contre sa candidature. Une proportion qui tombe à 55% chez les seuls sympathisants socialistes. Un chiffre confirmé d'autre part par le baromètre CSA du quotidien économique Les Echos, où la proportion de sondés s'élève à 62% en réponse à cette même question. L'institut CSA commente : "Son image a été fortement et durablement atteinte dans l'opinion publique. Les conditions d'un éventuel retour dans le jeu politique ne lui sont pas favorables."

Suivez-nous sur Facebook et Twitter