Faire ses courses le mercredi, Mélisa y est habituée. Son attention sur les dépenses alimentaires est permanente. Tous les trois jours, elle se rend dans un supermarché différent pour acheter les produits les moins chers. Un parcours du combattant que cette mère de famille de 33 ans, qui a quatre enfants, assume : "Je suis en congé parental, alors j’ai plus de temps. Je choisis toujours les produits de la marque du magasin, pour payer un prix raisonnable. Et heureusement, mes enfants se fichent des marques."

Pour les aliments de base comme le beurre, les œufs, l’huile, Mélisa dit les acheter dans des enseignes discount. Son budget alimentaire dépasse les 500 euros par mois et conduit cette famille à restreindre voire éliminer des sorties. "Une soirée au cinéma avec mes enfants, c’est aujourd’hui impossible. De temps en temps, avec mon mari, nous nous accordons ce plaisir. Mais si on ajoute un restaurant, cela fait tout de suite une soirée à 100 euros !"

Alors, pour passer des soirées qui sortent de l’ordinaire, Mélisa a ses petits “trucs”. Elle sait qu’elle aura toujours du succès en proposant un dîner pizza-bonbons. Du fait maison qui suffit à réjouir la famille.


A lire aussi :

Une hausse de prix au goût amer

Suivez-nous sur Facebook et Twitter