François Hollande serait-il fâché avec la langue de Shakespeare ? La lettre de félicitations du président français adressée à Barack Obama est source de commentaires sur les réseaux sociaux. En cause ? Une "coquille" dans le seul mot anglais que comporte le document, face à sa signature.

"Friendly, François Hollande"

Dans ce courrier publié sur le compte Twitter de l'Elysée, le président de la République appose sa signature au stylo en notant "friendly, François Hollande". Sauf que, telle quelle, la phrase peut se traduire par "sympathique, François Hollande". Pour bien faire, le "amicalement" français aurait dû s'écrire "friendly yours".

En janvier 2010, Nicolas Sarkozy avait également été source de raillerie sur internet après avoir déclaré sous la pluie à Hillary Clinton, "sorry for the time" au lieu de "sorry for the weather". Deux ans plus tôt, la plume du chef de l'Etat avait osé un "Cher Barak" dans sa lettre de félicitations au président fraichement nommé. Bis repetita quatre ans plus tard, donc.