Il venait en France pour avoir une vie meilleure. C’est ce qu’avait promis la mère d’un jeune Comorien de 8 ans, en l’envoyant rejoindre sa tante à Paris, révèle France Inter.

Sauf que depuis 9 jours, soit le 21 mars, le jeune garçon est bloqué dans une zone de l’aéroport de Roissy. Son tort, il n’a pas de papiers valables, sa mère lui a donné ceux de son cousin.

Il peut être renvoyé à tout moment

Être enfermé durant neuf jours dans l’aéroport de Roissy, à 8 ans, cette situation indigne plusieurs associations de défense des droits de l’enfant. Elles s’appuient sur la convention internationale des droits de l’enfant, qui stipule qu’aucun ne doit rester enfermé.

Saisie du cas, la Cour d’appel de Paris a estimé que ce prolongement est "dans l’intérêt même de la protection de l’enfant". L’avocate du jeune garçon s’est tournée vers le ministère de l’Intérieur et demande l’aide du Défenseur des droits. A tout moment, le petit garçon peut retourner aux Comores.