Rencontre express. Dans un article "exclusif", l’Express a publié l’information jeudi selon laquelle Nicolas Sarkozy et Frigide Barjot ont été invités à discuter le 21 janvier dernier, alors qu’une partie du collectif "La Manif pour tous" s’entretenait avec l’ancien préfet de police de Paris Michel Gaudin. " Nicolas Sarkozy n'a émis aucun signe public pendant le long débat qui a secoué la France sur le mariage homosexuel. Mais il a rencontré, en toute discrétion, dans ses bureaux parisiens de la rue de Miromesnil, la figure de proue des opposants au projet gouvernemental, Frigide Barjot", écrit l’hebdomadaire, ajoutant que "celui-ci a félicité ses interlocuteurs pour leur action".

Un bonjour en guise de félicitations ?

Contacté par Metro, Xavier Bongibault, l’un des leaders des anti et présent lors de cet échange a tenu à rectifier certaines informations. " Nous nous entretenions effectivement avec Michel Gaudin pour aborder les tracés et les artères que notre manifestation pouvait emprunter à Paris. Et Nicolas Sarkozy est passé devant le bureau en nous saluant. Il a juste dit bonjour, c’est tout. Nous n’avons pas été encouragés et nous n’avons pas eu plus d’échange que cela", a assuré le jeune opposant au mariage homosexuel.

Nicolas Sarkozy entretient le mystère sur le projet de loi adopté mardi, autorisant le mariage gay. Sa seule position sur le sujet avait été rapportée par le journal Valeurs actuelles. En plein scandale sur la traçabilité de la viande de cheval, l’ancien Président de la République aurait déclaré: " La traçabilité des enfants, qu’est ce qu’on en fait ? C’est tout de même plus important. Avec leur mariage pour tous, la PMA, la GPA, bientôt ils vont se mettre à quatre pour avoir un enfant". Sarkozy derrière Frigide Barjot ? Il faudra encore plus d'indices pour le savoir.