Le sexe, un élixir de jouvence ? Certes, c'est un homme qui le dit, mais c'est surtout un neuropsychologue écossais, David Weeks, qui affirme que trois rapports sexuels par semaine feraient gagner 7 à 12 ans en apparence, rapporte le site sante.lefigaro.fr. C'est ce qui ressort d'une longue enquête menée pendant 10 ans sur 3 500 hommes et femmes vivant en Amérique et en Europe, qui paraissaient tous faire plus jeune que leur âge.

Les participants, âgés entre 20 et 104 ans, mais dont la plupart avaient autour de la cinquantaine, étaient interrogés dans une salle avec une glace sans tain qui permettait à six juges d'estimer leur âge à chaque entretien. Les résultats de cette étude ont été présentés début juillet à la British Psychological Society.

Sport, sexe et sociabilité

Le premier constat reste que l'activité physique, largement plébiscitée par tous les médecins pour préserver sa santé, est la meilleure façon d'entretenir sa jeunesse. Vient ensuite le sexe. Avoir des rapports trois fois par semaines ferait rajeunir de 7 à 12 ans, selon les observations du neuropsychologue. En revanche, il note qu'il ne sert à rien de pratiquer plus, si ce n'est pour son propre plaisir et celui de son/sa partenaire. Idem pour une sexualité libertine : aucun bénéfice à multiplier les partenaires ou à être infidèle.

L'étude révèle en parallèle d'autres facteurs probables pour paraître plus jeune : fréquenter des personnes de tous les âges, être marié ou en couple avec une personne plus jeune, et pour les femmes, prendre un traitement hormonal contre la ménopause.

Pratiquer à tous les âges

Quant à la sexualité, en plus d'être un élixir de jouvence, sa pratique régulière serait aussi bonne pour la santé physique et psychologique : réduction des risques de cancer de la prostate pour les hommes qui ont plus de 20 orgasmes par mois, diminution des risques de cancer du sein grâce à la libération d'ocytocine lors de l'orgasme, régulation des émotions et maintien du bien-être psychologique sont avancés par les scientifiques par le biais de plusieurs études.

Pour David Weeks, ces résultats montrent qu'il est important d'avoir une sexualité tout au long de sa vie, même quand on est âgé : "une attitude plus positive à l’égard de la sexualité des personnes âgées doit être vigoureusement promue", affirme-t-il. Ce qui est loin d'être le cas dans nos sociétés, où les tabous sont légions.